amour-passion-desir-et-poesie

amour-passion-desir-et-poesie

ONIRISME ou CHIMERE - IMPERIEUSE EGERIE

 

ONIRISME

Ou

CHIMÈRE - IMPÉRIEUSE ÉGÉRİE

 

Fente galante,

Andante, elle hante

Sentes et pentes,

Toutes mes voies.

 

Attente lente…

Vivante, ardente,

Elle m’aimante

De Ton aura.

 

Pimpant Hélianthe,

Elle vante et chante

L’estampe

Où je m’ébats.

 

Géante plante,

Omnipotente,

Elle me tente

En ses sous-bois.

 

Aimante amante,

Sémillante, obsédante,

Aux agapes amarantes

Emperlant son minois

 

Où tout de moi se noie

En ses gourmets appâts ;

Souveraine de mes émois,

Cette césure c’est « Toi »,

 

Antre de grands pavois

Pour si doux entrechats,

Maîtresse de mes abois

Et du plaisir des dieux

 

Comme de celui des rois.

Déesse, invite-moi

En ce nid où Ton chat

Sais goûter à ces jeux

 

Où l’ivresse est en joie

Pour deux cœurs amoureux,

Deux âmes aux corps gracieux,

Élevant leur Karma

 

Jusqu’aux cieux fabuleux

Des noces de Sabbat,

Celles où TOI et MOI,

Toi reine et moi roi

 

Jouirions en émoi

Sur leur lit d’apparat

En si fervents « combats »

Aux crescendos gracieux

 

Qui dessillent les yeux

De leurs passions de feux

Aux tempos licencieux

Modulés par nos voix

 

En soupirs d’opéra...

D’une première fois,

Celle de Toi et Moi

Transcendés de Désirs

 

S’invitant à jouir

En ultime Plaisir,

Gravée du sceau d'un souvenir

Que l’on oublierait pas,

 

Qui ne saurait périr.

J’aime tant Te chérir !

Ton univers m’aspire.

Nimbé en ton aura

 

Je T’espère en mes bras,

Or, me perçois-tu, là-bas ?

Où ne me vois-tu pas ?

Dois-je pleurer ou rire,

 

Tant éperdu de Toi ?

Où, si loin de tes pas

En un sombre trépas

M'éloigner pour souffrir,

 

Si seul, en au dela...

De Toi.

Or, je ne le peux Moi, ça !

Je T’aime à en mourir.

 



01/10/2021
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres