amour-passion-desir-et-poesie

amour-passion-desir-et-poesie

A L'OMBRE DE LA TOUR

À L’OMBRE DE LA TOUR…

 

 

À l’ombre de la tour j’imagine ta voix.

Source claire, mutine, sous ses murs en pavois

Elle monte, glisse sur tant d’histoire,

Sous le soleil d’été, sur tant de désespoirs

Des âmes séquestrées qui y furent prisonnières.

Car ta voix pour leur cœur est flamme buissonnière,

Sa douceur gourmande caresse leurs souffrances,

Et leur aura recluse, soudain au ciel s’élance.

 

Je t’imagine, Toi, Fleur de Cœur du printemps, de l’été,

Des couleurs pastel de l’automne empourpré,

De l’hiver en son âtre au douillet intérieur,

Du cycle des saisons au souffle rédempteur.

Non, ne sois pas surprise, laisse rêver ton temps,

Et accorde au poète qui épouse ton vent

Ce privilège fabuleux de te chérir en entrechats,

C’est l’encre de tes yeux qui coule sous ses doigts.

 

À l’ombre de la tour, j’imagine ta voix.

Ces âmes séquestrées étaient un peu en moi,

Et j’étais en ses murs, hier prisonnier,

Quant à ton doux murmure je me suis libéré.

Pulsations en espoir, je me suis découvert,

Et mon être un peu noir a éclairci sa terre.

Murmure d’une source, souffle, chuchotement,

Chuchotement d’un souffle qui t’aime tendrement.

 

 

 



29/08/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres